Notre rapport à l’image et sa monétisation.

La beauté et le corps ont depuis la nuit des temps été sujets à la monétisation ou à une mise en avant de la personne. Que ce soit dans un des plus vieux métiers du monde, la prostitution, ou pour réussir à gravir les échelons en usant de ses charmes, nous utilisons nos atouts pour attirer, convaincre, plaire, gagner de l’argent ou tromper. 

Les moyens utilisés pour gagner de l’argent grâce à notre physique :

Il existe plusieurs façons de monétiser sa beauté et elles évoluent perpétuellement.

Avant l’avènement des réseaux sociaux, être modèle pour un peintre ou un sculpteur, ( rémunération moyenne de 14 euros nets par heure ), modèle photo ( de 480 € à 860 € pour une débutante, de 840 € à 1200 € pour un mannequin confirmé), ou mannequin ( de 900 € à 1600 €.) permettait de gagner de l’argent grâce à son image.

Mais notre vision du monde est impactée par ce que celui-ci nous montre et il existe un lien évident entre l’actualité et notre rapport à l’image. Nous nous souvenons de Paris Hilton qui se fit connaître par les masses suite à sa sex-tape, s’en suivi Kim Kardashian qui réitéra cette méthode, ou bien Clara Morgane qui rendit plus accessible la star du porno en la rendant similaire à notre voisine, cousine ou amie.


C’est là que notre tendance au mimétisme entre en jeu : Pourquoi ne pas faire pareil que ces célébrités ? Pourquoi n’aurions nous pas nous aussi le droit de gagner notre vie grâce à notre image ?

Aujourd’hui nous sommes dans une ère d’hyper valorisation de l’égo par notre physique. Que ce soit sur Facebook, Instagram, Snapchat, les sites de rencontres ou sur les sites de vente de photos, tout est fait pour que nous n’ayons qu’une seule chose en tête : « Que voit-on lorsqu’on me regarde ? » 

Progressivement notre mentalité a évoluée, Facebook a planté la graine du « je veux montrer le meilleur de moi même au plus de personnes possible», Instagram nous a offert des filtres capables de nous rendre plus séduisant(e)s, Snapchat nous a donné la capacité de modifier radicalement l’image que nous montrons de nous, pendant que les sites de rencontres eux nous ont prouvés que notre image était le principale moyen de nous vendre aux autres. 


Une nouvelle mouvance est apparue avec les sites tels que Mym ou Myfan. Vendre nos photos, sexy ou non est désormais à la portée de tous, permettant ainsi à des personnes de finir leurs mois avec un frigo plein, voir de se payer des Louboutins, ou bien même une voiture !

Là ou les photos dénudées peuvent gêner ou offusquer sur les réseaux sociaux, sur les sites comme Mym ou Myfans, on paye pour les voir. Cela permet de se créer 2 types de communautés, ceux qui sont intéressés par le mode de vie et la personnalité des personnes suivies et ceux qui sont intéressés par le physique. Certaines célébrités se montrent quasiment nues sur Instagram ou Facebook et ne demandent pas de rémunération pour cela, elles se font signaler à longueur de journée car peuvent choquer certains internautes. La monétisation de son image permet justement d’éviter ce genre de réactions car la communauté est prévenue. Aux Etats-unis, la monétisation de son image est quelque chose de très courant, en France, bien qu’évoluant rapidement cela reste à tort critiqué.

Il est évident que ces sites profitent d’un système et que leurs utilisateurs/trices ne sont pas rémunéré(e)s autant qu’ils/elles le devraient, mais cela reste nés en moins un travail comme un autre, et s’ils existent c’est que la demande est là 🙂

Conclusion :

Qui sommes nous pour juger ? Connaissons nous les raisons qui ont poussées ses personnes à utiliser ce biais ? Quelle est la différence entre ces personnes lambdas et les célébrités que nous suivons assidûment sur ces magazines que nous achetons ?

N’oublions jamais que sous un physique se cache aussi une âme, un cœur, et qu’apporter un jugement méchant est bien souvent une manière que nous utilisons pour nous protéger nous même d’une forme de jalousie ou d’un rejet sans fondement que notre égo a du mal à s’avouer. Lorsque nous sommes sur la plage aux yeux de tous en maillot de bain sexy, nous faisons pratiquement la même choses que ces femmes qui le font elles sur des réseaux sociaux ou sites dédiés.
Alors soyons heureux pour celles et ceux qui peuvent vivre de cela car ils ne font de mal à personne, bien au contraire, ils permettent à celles et ceux qui les admirent de rêver un peu. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *